Histoire du Blackjack

Le Blackjack (aussi appelé « Vingt-et-Un » et « Pontoon ») est un des jeux de cartes plus joués aux casinos de tout le monde. Le Blackjack est devenu populaire à cause de la combinaison entre les facteurs chance et compétence. Voyons comment le jeu de Blackjack a évolué dans l'histoire.

L'histoire du Blackjack date des casinos français de 1700, où on l'appelait « Ving-et-Un ». A l'époque, le Blackjack ne proportionnait pas des bonifications, comme les paiements de 3:2 sur totales de 21 avec deux cartes (ou "blackjack", le but du jeu).

Suivant la popularité du « Vingt-et-Un » français, les maisons de jeux américaines ont importé le Blackjack, bien qu'à l'époque les jeux étaient considérés clandestins au pays, parce que la croyance généralisée était qu'ils corrompaient la morale et les mœurs des gens. Au début des années 1930, le département du Nevada a rendu finalement légales les maisons de jeux et ainsi est née Las Vegas, la Mecque des casinos et des jeux. Comme le jeu de Blackjack était encore inconnu aux Etats-Unis et les casinos n'arrivaient pas à optimiser leurs investissements, les maisons de jeux américaines ont décidé de donner des paiements bonus de façon à tirer les joueurs sur leurs tables de Blackjack. Un exemple de bonus est le 10:1 - si le joueur atteignait un As de piques et un Valet noir (piques ou bâtons), il gagnait un paiement bonus. Ainsi fut que le nom "Black (noir) Jack (Valet) est entré dans l'histoire du Vingt-et-Un.

Le but du joueur est d'avoir un total de points avec ses cartes plus haut que celui du croupier, jusqu'à 21 points. Si le croupier et le joueur ont les mêmes valeurs de cartes, il y a un match nul (le "push") et personne ne gagne le jeu. Les cartes ont les valeurs suivantes :

  • cartes 2 à 9 valent leurs numéros respectifs;
  • les As peuvent avoir la valeur 1 ou 11, selon désiré ;
  • cartes 10 et figures valent 10.

Un "blackjack" est fait avec un As et une carte de valeur 10. Un "blackjack" peut battre les combinaisons de 3 cartes avec le total de 21.

Il y a d'autres expressions importantes dans l'histoire du Blackjack, comme celles des concepts de « main souple » (combinaison de cartes dont un As peut avoir la valeur 1 ou 11, ce qui réduit les probabilités d'un "bust" - dépasser les 21 points) et « main dure » (il n'y a pas la possibilité d'utiliser l'As comme 1 ou 11, ou vous allez dépasser 21).

Pour gagner au Blackjack, il faut que le joueur a un total de points plus haut dans sa main, cependant, il ne peut jamais dépasser les 21 points ou il perd sa mise. Une main de deux cartes avec un total de 21 points gagne immédiatement la mise si le croupier ne réussit pas à faire le même avec ses deux premières cartes. Le paiement pour le gagnant est de 3:2. Ce sont les règles élémentaires du Blackjack, cependant veuillez consulter nos autres articles sur Blackjack en ligne avant de commencer à jouer Blackjack.

Chaque casino a un minimum de mises pour jouer le Blackjack, que vous devez consulter toujours avant chaque jeu. Généralement, le minimum pour les mises aux Etats-Unis est de $5.

Certains mots sont devenus la norme au fur et à mesure que l'histoire du Blackjack se rendait plus populaire :

  • "Hit" : le joueur veut demander une autre carte pour compléter son total.
  • "Stand": le joueur reste avec les cartes qu'il a et n'en souhaite plus.
  • "Double-down" : le joueur double la mise, tire une autre carte et reste après. On le fait quand les deux cartes font le total 10 ou 11.
  • "Split" : la mise sera doublée et les deux cartes jouées en séparé. Cet option ne peut être faite qu'avec deux cartes de valeur identique.
  • "Surrender" : le joueur donne moitié de l'argent misé et se retire, sauf si le croupier a un As ou atteint 21. Pas tous les casinos permettent le "Surrender", mais c'était une action très à la mode au XXe siècle.

D'ailleurs, chaque joueur reçoit deux cartes. Selon le total de points, il faut choisir entre demander plus de cartes ou rester. Il est possible de demander tant de cartes que vous voulez jusqu'à atteindre un total de points satisfaisant, ou jusqu'à dépasser le total de 21. Quelques casinos déterminent que le croupier peut rester ("stand") au total de 17.

Le Blackjack est devenu très apprécié et il est actuellement un jeu aimé par plusieurs clients des casinos, soit des joueurs débutants, intermédiaires ou professionnels. Sa grande popularité vient du fait qu'il s'agit d'un jeu de règles simples et qui laisse beaucoup d'espace pour développer la stratégie. Les cartes des autres joueurs ne sont pas importantes, sauf si vous avez appris à compter les cartes. D'ailleurs, une des cartes du croupier est visible, ce qui pourra être utile pour la stratégie.

L'histoire du Blackjack a continuée vers les années 1950, quand Roger Baldwin a développé la stratégie de base du Blackjack, selon des études statistiques sur les probabilités d'atteindre certaines combinaisons de mains.

Une autre figure centrale à l'histoire du Blackjack fut Edward Thorp, qu'expliquait sur Beat the Dealer (Battre le Croupier) les bases du comptage de cartes. Aujourd'hui, les casinos ont pratiquement supprimé le jeu avec un seul jeu de cartes pour décourager les compteurs.

Aux années 1970 et 80 ce fut le tour du monde numérique d'écrire sa propre page dans l'histoire du Blackjack, en développant des études statistiques, bien sûr, mais aussi en rendant possible à certains individus comme Ken Uston d'attaquer les casinos de Blackjack avec des puces aux semelles de leurs chaussures pour dépouiller les tables de Blackjack.

En actualité, le Blackjack écrit son histoire aux moyen de communication de masses qu'est l'Internet, en proportionnant des salons de jeux virtuels sur des casinos de Blackjack en ligne, où les communautés de joueurs disputent leurs limites individuelles et participent encore aux tournois de Blackjack virtuels pour des primes phénoménales. Visitez nos casinos pour en savoir plus sur le jeu de Blackjack et pour jouer Blackjack en ligne.

Casinos conseillés
 
Close